Cela fait plus de quatre ans que ce blog existe.

Quatre ans à réfléchir, écrire, palabrer, m'insurger.

Quatre ans bloguesques avec des rencontres formidables, des opportunités professionnelles et la concrétisation de projets d'écriture.

Dans très peu de temps, mon monde de l'éducation va tourner autour d'une toute nouvelle personne et mes priorités, déjà bien modifiées depuis quelques mois, vont prendre un tout nouveau tournant. Le blog était au ralenti depuis quelques temps mais là, il va faire une vraie pause afin que je puisse vivre pleinement une nouvelle aventure qui m'a l'air aussi éreintante que passionnante.

J'ai reçu énormément de messages adorables ces derniers temps, j'essaye de répondre à tout le monde mais Chronos n'est pas toujours mon allié...

J'en profite aussi pour répondre ici à quelques commentaires ou mails de personnes se disant choquées, ou n'ayant absolument pas compris ma démarche.
"C'est quoi cette prof qui parle comme ça et qui crache sur les élèves ? C'est trop choquant, hallucinant..."
Je rappelle donc, à toutes fins utiles, que ce blog est un exutoire, une création littéraire basée sur des faits réels ; cependant, afin de ne pas juste faire un listing factuel de trucs choupi et de trucs qui rendent amer ou révolté, ce blog est un exercice de style où OUI le ton employé est trash, basé sur l'hyperbole et le cynisme. Il n'est pas usuel d'entendre un enseignant s'exprimer de cette manière, effectivement, mais encore une fois, il s'agit d'un choix stylistique et absolument pas d'une volonté de "cracher" gratuitement.
Ce blog n'a strictement rien à voir avec ma manière d'enseigner ou mon rapport aux élèves. NON, je n'insulte pas mes élèves, ni leur manque de respect en classe. Je ne suis pas débile et je me considère, au contraire, extrêmement investie, bienveillante et pratiquant une empathie parfois douloureuse. NON, je n'insulte pas mes élèves, ni ne leur manque de respect sur ce blog dans la mesure où je parle davantage de portraits d'élèves, de types d'élèves que mes collègues et moi-même croisons tous les jours. Il s'agit d'un défouloir personnel que je partage avec mes lecteurs, beaucoup sont enseignants, d'autres simplement amusés et intéressés par les questions d'instruction et d'éducation.
Je l'ai déjà dit maintes fois... Si j'étais une saleté de fonctionnaire feignasse désintéressée des élèves, aurais-je passé autant de temps depuis quatre ans à écrire sur mon métier que je trouve fabuleux mais malheureusement sur le déclin pour tout un tas de raisons qui engendrent polémiques et sujets tabou ?

Bref, petite pause dans une bulle de love et de Bisounours aux couches pleines en espérant que ma nouvelle condition ne me fasse pas tomber dans une niaiserie mielleuse.

0000000000batteur.jpg

Nan, j'pense que ma niaiserie ne sera pas sans rebond cynique. Rassurons-nous.




Des bisouuuuuuuuus ♥


32gif.gif