Comme vous devez vous en douter, je ne partage pas vraiment les opinions de Marine Le Pen.

Elle commence à me gonfler la mémère avec ses prises de position sur l'IVG. Elle avait déjà fait un petit speech à propos de son souhait de dérembourser l'IVG et hier soir, elle l'a bien confirmé dans l'émission "Parole de Candidat" que j'ai matée d'un oeil parce que j'avais des choses plus intéressantes à faire comme lire les principes de la méthode Montessori ou regarder Top Chef.

Mais bon, rassurons-nous, Marine n'est pas chienne de garde et ne s'oppose pas au remboursement "dans les cas de viols". Trop sympa la meuf. Comment elle est à fond dans l'empathie Marine. Bah ouais, elle a bien conscience que te faire choper dans un parking par un taré qui te met une droite, puis un couteau sous la gorge, avant d'éjaculer dans ta chatte qu'il vient de défoncer, le tout en te laissant à jamais, au fond de la gorge, un goût âcre et indélébile qui sent la sueur et la peur, c'est pas l'expérience la plus choupi à vivre surtout si crevette sur la paëlla, un spermatozoïde de ce malade vient tranquillou se loger dans ton utérus histoire que l'horreur soit bien complète.

Marine, la démago : "Je dis clairement aux femmes que compte tenu du fait que par leur intelligence et leur capacité de prévision, elles ont la possibilité d’éviter de tomber enceinte lorsqu’elles ne le veulent pas, il faut aussi qu’elles aient la générosité de penser à l’ensemble des vieilles personnes, à l’ensemble des gens précaires, qui aujourd’hui renoncent à se soigner parce qu’ils n’en ont pas les moyens".

00000000_1fn.jpg

C'est là où je me dis que Le Pen Junior n'a pas dû beaucoup s'éclater sexuellement et que du coup, elle n'est pas au courant de certains trucs qui arrivent à ces femmes intelligentes qui savent se protéger d'une grossesse non-désirée.
Genre, elle n'est donc pas au courant que la pilule n'est pas efficace à 100% et qu'il existe un risque, relativement infime je le concède mais bien réel, qu'un enfant soit conçu malgré tout...
Genre, elle n'est pas au courant qu'une capote, ça peut craquer...
Genre, elle n'est pas au courant que le seul mode de contraception 100% efficace est l'abstinence et que, bizarrement, une majorité de femmes préfèrent prendre l'infime risque d'une grossesse plutôt que de renoncer au plaisir charnel et à l'orgasme. Ouais, on est toutes des salopes (même maman) ♥
Genre, elle n'est pas au courant que le rapport conjugal contraint est une réalité que la société a bien du mal à assimiler à un viol et que bizarrement, certaines femmes, bien qu'intelligentes, n'ont pas envie avoir un troisième enfant d'un homme qu'elles méprisent, détestent mais que pour des raisons diverses et variées, elles sont dans l'incapacité de quitter.
Genre, elle n'est pas au courant qu'aussi intelligentes, informées et évoluées soient-elles, les femmes ne sont pas des êtres infaillibles. Et ouais, oublier sa pilule, ça arrive. Ça ne signifie pas pour autant qu'on est une pauvre dégénérée irresponsable et inconsciente. Il ne faut pas avoir une telle vision manichéenne des choses...
Genre, elle n'est pas au courant que l'IVG n'est JAMAIS un acte anodin. À écouter Marine Le Pen ou pas mal de "Pro Life", trop de femmes utilisent l'IVG comme un moyen de contraception et vont se faire avorter comme elles vont chez la manucure après une petite séance shopping. Si, effectivement, certaines femmes (sans doute pas les plus intelligentes et les plus évoluées) ont recours plusieurs fois à L'IVG parce qu'elles n'ont pas conscience de l'impact psychologique ou physiologique qu'un curetage peut causer, une écrasante majorité vit ça comme un épisode pénible, douloureux voire traumatisant.

Dérembourser l'IVG serait un dangereux retour en arrière pouvant ensuite engendrer d'autres propositions de lois... "tiens, et si on autorisait l'avortement uniquement dans certains cas ?!"... "tiens et si on disait qu'un avortement est un meurtre donc doit être illégal et puni par la loi ?!"



Heureusement, qu'en mai prochain, Marine Le Pen ne sera pas au second tour des élections présidentielles.