Mercredi 11 janvier, j'ai pris mon GPS, ma boussole, ma trousse de survie, des barres de céréales, des Rangers Isotoner (solides MAIS douces pour les petons) et mon sac à main Gérard Darel.



Tu l'as deviné.



Je suis allée faire les soldes.




00000000_1soldes.jpg

Si vous avez manqué le début (prendre la voix de Télé7Jours) :
Grâce à Poulette Nela et ses choupi clients (NAN Poulette n'est pas pute, elle est commiounity manadjeuse), j'ai chopé ZE super plan de ce début 2012.

Poulette Nela : "Dis-donc Sa Majesté, ça te dirait pas de claquer de la thune à nos frais pour les soldes ?"

Princesse Soso : "Est-ce que le Pape est nazi catholique ?"

Poulette Nela : "En plus, fayot sur le cassoulet, tu peux embarquer une lectrice avec toi dans ton épopée comme ça tu pourras racoler sur ton blog et raconter ensuite comment c'était une journée trop de la balle !"

Princesse Soso : "Putain, tu me fais couiner Poulette !"

BAM Seigneur &Maître tire une nana et BAM la super veinarde est donc Elise qui s'est quand même tapée 1h30 de route pour venir couiner avec moi.

Nous avons rendez-vous à 9h au point d'accueil du centre Saint Sever.

J'avais oublié les embouteillages de Rouen le matin ♥

00000000_1soldes2.jpg

Je suis à l'heure. Youpi. Elise est déjà là. Re-youpi. Le couinement semble être notre signe de reconnaissance.

00000000_1soldes10.jpg

Nous sommes accueillies par Martine, une adorable dame qui nous explique tout ce qu'il y a savoir aka "on vous file de la thune et vous la claquez comme vous voulez" (un chouette concept) et elle nous file un badge V.I.P (je meurs à la fois de honte et d'extase), nos cartes Visa à dégainer dans toutes les boutiques du centre et un petit ticket rose pour pouvoir prendre un p'tit déj' tranquillou bilou.

00000000_1soldes3.jpg

Ambiance matin de Noël. On ne sait pas quel cadeau déballer en premier.

Surtout que pour couronner le couinement, plusieurs magasins sont ouverts uniquement pour nous, 1/2 heure avant le rush :-)

On se promène, on sourit comme des abruties en se disant que c'est quand même trop chouette cette histoire.

Je suis également rassurée car Elise :

  • n'est pas une pouffiasse matérialiste qui m'ignore, la bave aux lèvres à l'idée de dépenser le P.I.B du Bangladesh chez Yves Rocher
  • n'est pas hystérique à me toucher les cheveux avant de m'arracher une mèche qu'elle mettra ensuite dans son album "ces blogueuses que je vénère avant de les dépecer"
  • est drôle, sympa, souriante, bavarde et en plus, elle m'a apporté des cadeaux ♥ (les gens qui me font des cadeaux sont forcément des gens bien) (sauf ma saloperie de tante et ma grand-mère-méchante qui m'avaient offert pour mes 10 ans un manteau bleu roi avec une capuche en fourrure moche et surtout une doublure en satin vert fluo)

H&M, Sephora, Okaïdi, Camaïeu, San Marina, Promod, Du Bruit dans la Cuisine, 1...2...3, Morgan, Darjeeling, Etam, Le Loft... Les heures passent à une vitesse folle, on papote comme deux vieilles copines et une de ses amies Linda nous rejoint... Linda que j'avais déjà vue à un Beauty Seminar de Sonia (it's a small world after all)

00000000_1soldes8.jpg

C'est assez jouissif de tendre une carte Visa en sachant que RIEN ne sera débité sur mon compte ♥
J'ai l'impression d'être dans une série, genre "The Big BANK Theory" où par un curieux hasard teinté de magie, le shopping serait devenu un truc qui ne fait pas péter la veine sur le front de ton banquier et où je prendrais un verre avec Sheldon et Howard ♥

00000000_1soldes7.jpg

Au départ, j'étais censée passer la matinée à couiner avec Elise, puis j'étais censée retrouver mon frère et mon Seigneur & Maître (pour lesquels le mot "soldes" évoque un petit camp de vacances près de Buchenwald) pour déjeuner. Lorsque j'ai regardé ma montre, je me suis aperçue qu'il était 14h48 :-|

Le moment le plus triste de la journée :
Elise, Linda et moi avons plusieurs points communs :
♥ on biatch comme des putes
♥ on aime bien les trucs Kawaï
♥ on est capable de faire Paris-Roubaix à cloche-pied pour manger des sushi
La faim au ventre, la bave aux lèvres et la main endolorie à force de porter une foultitude de paquets, nous nous précipitons vers le Sushi Bar du centre Saint Sever... pour découvrir qu'il ne sert que jusqu'à 14h30. DAMNED.
Fin du moment le plus triste de la journée.

C'était trop génial de la mort comme journée. Élise était ravie de ce moment de détente (elle a un petit bout de chou de deux mois) et je suis vraiment fan que mon Seigneur & Maître m'ait encouragée à ouvrir cet espace virtuel de biatchage, source d'opportunités qui déchirent ♥

Le moment jesuisunepute de la journée :
TOUS les commerçants nous ont accueillies avec le sourire, se montrant joyeux et disponibles malgré la journée speed à base de gens qui courent partout à la recherche du produit de leurs rêves, soldé à 80%.
Tous... Sauf dans un seul magasin où une nana s'est montrée franchement désagréable. Dans un magasin que j'adooooore et que je recommande grave, car mis à part cette nana, toutes les autres vendeuses étaient polies et charmantes.
Du Bruit dans La Cuisine : le magasin de la mort qui tue pour toute personne qui aime tous les trucs rigolos comme des petits sucres Barbe à Papa en forme de petits noeuds trop mignons, des moutardes aromatisées aux cèpes, des Blenders rose bonbon qui te promettent des smoothies de folie, de la vaisselle méga choupi ou design... Bref, une très belle boutique où j'ai pu acheter tout plein de trucs pour moi et pour faire des cadeaux (car je suis généreuse) (en plus d'être merveilleuse) (et modeste).
Tout commence lorsque je choisis une huile parfumée à la truffe blanche, je la mets dans mon panier, je compte l'acheter et je la fais sentir à Elise qui couine olfactivement. La nana du magasin me regarde comme si j'avais écorché un chaton avec un économe.
Princesse Soso : (souriante et polie) "Ne vous inquiétez pas, je l'achète tout de suite, je voulais juste la faire sentir à mon amie"
La-nana-pas-sympa : (sèche et désagréable) "Peu importe. Vous devez me demander l'autorisation"
Princesse Soso : (souriante et polie même si un peu étonnée) "Désolée, je ne voulais pas vous inquiéter, comme je l'achète tout de suite, je ne pensais pas que ça poserait problème"
La-nana-pas-sympa me regarde comme si j'étais en train de lui annoncer que j'allais me foutre à poil dans le magasin et chanter du Sabine Paturel.

Entre temps, je rencontre les assiettes à dessert de ma vie.

00000000_1soldes9.jpg

Lorsque j'arrive à la caisse, la-nana-pas-sympa me dit que désolée sa caisse est fermée, je dois passer à côté... avant d'encaisser la cliente derrière moi :-|
Je tends ma carte Visa "VIP" à l'autre vendeuse souriante et aimable lorsque la-nana-pas-sympa lui dit "ah nan, tu la prends pas. Désolée mademoiselle, on ne prend pas ce genre de cartes. Notre magasin n'est pas partenaire".
Ah bah v'là aut'chose... sachant que Martine, à l'accueil, nous avait bien dit que tous les magasins du centre étaient partenaires de l'opération... J'insiste un peu, expliquant de quoi il s'agit et compte-tenu du ton peu aimable avec lequel on me répond, j'en profite pour ajouter que je suis blogueuse et que je dois rédiger un article pour notamment parler de l'ACCUEIL dans les différentes boutiques...
Les autres vendeuses prennent ma défense disant à la-nana-pas-sympa que si, si on la prend cette carte, c'est un truc spécial, aucun souci mademoiselle !
La-nana-pas-sympa grommelle un truc et me regarde encore et toujours comme si j'avais une bite collée sur le front.
Tout en payant, je dis à l'une des vendeuses que je souhaiterais prendre quelques photos du magasin pour illustrer mon article car cette boutique fait partie de mes préférées du centre commercial. Alors que la vendeuse polie et charmante acquiesce en souriant, la-nana-pas-sympa me regarde comme si j'étais en train de proposer une partouze avec des licornes et des limaces.
La-nana-pas-sympa : "Ah nan, impossible. Il faut une autorisation spéciale. Vous n'avez pas le droit de prendre la moindre photo. Désolée pour vous"
Princesse Soso : "Ah bah non... désolée pour VOUS. Cela vous aurait fait de la pub gratuite... et entre parenthèses, je me trouve bien aimable de vous demander l'autorisation, car concrètement avec mon iPhone, j'aurais pu prendre 12 000 photos sans que vous vous en rendiez compte..."
La-nana-pas-sympa m'a regardée comme si je venais de chier sur les Thermomix et nous sommes parties comme des reines en disant chaleureusement au revoir aux vendeuses sympa qui regardaient leur collègue comme si elle s'était montrée particulièrement sèche et injuste envers une cliente qui venait de claquer un max de thunes dans leur magasin.

Mis à part ce petit incident qui nous a finalement fait plus marrer qu'autre chose et qui fut, une source inépuisable de biatchage, nous avons vraiment adoré l'ambiance de cette journée, une petite parenthèse futile, une effervescence vraiment grisante et agréable.

Le moment mavieestunépisodede24heureschrono de la journée :
Au moment de regagner ma voiture, je m'aperçois avec effroi que :

  • la machine du parking ne prend pas la carte bleue (ROSE pour moi, en l'occurence)
  • dans mon porte-monnaie j'ai 67 cts d'euro, un trombone et un petit bouton noir là depuis des années (on ne sait jamais, une urgence "couture" est si vite arrivée) (je rappelle au passage que je ne sais pas coudre) (mais bon, ça n'est pas parce qu'on ne sait pas coudre, qu'on n'a pas le droit d'être bien préparée)
  • j'ai drôlement envie de faire pipi (le drame de ma vie) (à égalité avec la disparition aussi soudaine que douloureuse des petits cookies moelleux de Belin)

Mon intuition féminine ainsi qu'un petit panneau m'indique qu'il y a une borne d'accueil parking avec des humains qui pourront m'aider. Je prends ma voiture, me gare à l'arrache sur une place "Senior" en mettant mes warning et je cours vers la petite borne d'accueil parking avec des humains qui pourront m'aider et m'indiquer les chiottes les plus proches.
Princesse Soso : "Bonjour ! je-suis-garée-à-l'arrache-sur-une-place-senior-qui-est-si-j'ai-bien-compris-une-sous-place-pour-handicapés-et-j'ai-honte-d'être-dessus-vu-que-je-fais-chier-tout-le-monde-avec-mon-discours-sur-comment-c'est-mal-de-se-garer-impunément-sur-une-place-pour-handicapés-je-n'ai-pas-de-liquide-et-je-veux-me-tirer-car-mon-S&M-m'attend-depuis-des-heures"
L'humaine censée m'aider :" "Aucun souci. Vous pouvez payer par chèque"
Princesse Soso : "BORDEL mon chéquier est vide, contrairement à ma vessie... Vous prenez la carte bleue bien sûr ?!"
L'humaine qui m'aide de moins en moins : "Ah non, désolée. Chèque ou espèces."
Princesse Soso : "Mais on est en 2012, on peut payer en carte bleue partout !!!"
L'humaine qui tente de m'aider : "Vous trouverez un distributeur au niveau 0, près des cinémas"

Vous me croyez si je vous dis que le distributeur en question était MOMENTANÉMENT INDISPONIBLE ? :-|

Tout est bien qui finit bien. Je suis parvenue à sortir du parking (au prix d'efforts que la décence et l'ennui m'empêchent de vous énumérer ici) et j'ai retrouvé un Seigneur & Maître amusé qui avait gagné un pari avec lui-même (apparemment, ma phrase "T'inquiète, je reviens vers 12/13h" avait été perçue comme "Je reviendrai plutôt vers 17h") (mon mec est relativement visionnaire).

Bref, j'ai passé une super journée, j'ai rencontré une super nana et j'ai les assiettes à dessert les plus choupi du monde qui se rangent dans la boîte la plus choupi du monde (boîte qui sera recyclée en boîte à maquillage, voire boîte à couture) (même si je rappelle, au passage, que je sais absolument pas coudre) (même un bouton) (oui je sais, c'est quand même malheureux)