Sa race.

Il fait nuit à 16h48.

Rentrer de l'école en feux de croisement dans le brouillard, c'est vraiment fun. Je ne m'étais pas éclatée autant depuis mon dernier détartrage.

Du coup, ouais, je sais, je vous délaisse, je suis une sombre merde, je suis rien qu'une feignasse qui préfère jouer avec ses palettes Urban Decay en couinant plutôt que d'écrire des trucs sur l'école, sur l'actualité ou sur..ya bonaly.

(j'espère que vous avez ri, ou tout du moins esquissé un sourire)

Mais j'ai un mot de ma mère :

000lettre_maman.jpg

Novembre = le mois de l'année que je déteste le plus parce qu'il n'y a RIEN de fun à l'horizon (excepté l'anniversaire de mon Poppy). Genre les vacances de la Toussaint sont derrière nous, Noël est encore loin et il fait tout moche avec de la pluie, du vent et un brouillard-de-merde-qui-attire-les-sangliers-sur-ton-pare-choc.
Les américains sont vraiment les plus forts car pour pallier ce drame annuel, ils ont calé leur Thanksgiving le quatrième jeudi de novembre. Y sont trop futés pardi. Genre, tu t'es baffré de bonbons à Halloween, déguisée en diablesse sexy slash pioute (poke Lolo) et en attendant de re-baffrer à Noël, un homard dans une main et un paquet cadeau dans l'autre, tu te fais exploser la panse en te tapant une dinde, de la sauce cranberry, des ignames, du pain de maïs, de la tarte à la noix de pécan et autres trucs pas du tout bourratifs.
Chuis trop dég' qu'on n'ait pas de Merci-Donné en France. En plus, c'est trop une belle fête qui déchire au niveau de la tradition légende urbaine.
Genre les survivants du Mayflower qui n'avaient pas clamsé du scorbut sont carrément devenus les Bestah' des indiens. Et du coup, les indiens leur ont appris plein de trucs trop classes genre pêcher ou cultiver du maïs et, en échange, les pèlerins leur ont filé des couvertures pleines de bactéries et des gros coups de batte dans la gueule. Et à la fin, ils ont fait un super pique-nique tous ensemble en rigolant et en se racontant des blagues de cul.

N'empêche que même si les origines de Thanksgiving ne sentent pas bon la tolérance, la douceur et le partage... et bah, on a tous rêvé de partager le repas de Thanksgiving de la famille Huxtable, on a tous rêvé de goûter la dinde de Monica et le trifle de Rachel, on a tous rêvé de regarder la Macy's Parade affalés sur le canapé avec une part de tarte aux pommes à portée de gosier.

Tout ça pour dire qu'au mois de novembre, c'est über-réconfortant de se taper des lasagnes maison.

000lasagnes_chou.jpg

Il ne s'agit pas de lasagnes typiques style bolognaise / saumon-épinards mais plutôt dans le trip "je mélange plein de trucs chouettes".
En plus je suis trop une rebelle car je fais cuire mes feuilles de lasagnes dans du bouillon de légumes alors que toutes les recettes racontent en long, en large et en travers que nan c'est pas utile et qu'on fait tout cuire au four, basta. Sauf que je ne trouve pas ça top niveau texture donc je fais partie de ces hérétiques qui font cuire les feuilles et qui font le montage ensuite.

Ingrédients :

  • des feuilles de lasagnes (normal, donc)
  • deux échalotes
  • un oignon jaune
  • une carotte
  • un chou vert
  • entre 80 et 100 grammes de foie gras
  • une cuillère à soupe de crème fraîche
  • 30 cl de bouillon (volaille, légumes, boeuf, peu importe j'ai envie de dire)
  • quelques lamelles de truffe noire fraîche
  • quelques tranches de magret fumé
  • sel & poivre

♥ Dans une sauteuse, on fait tout d'abord revenir échalotes ciselées et oignon émincé dans un peu de matière grasse. Lorsqu'ils sont transparents, on rajoute la carotte en brunoise (petits dés) et le chou vert en lanière. On fait revenir à feu moyen pendant quelques minutes (mais genre faut pas non plus faire colorer voire cramer les échalotes) et on ajoute ensuite le bouillon.
♥ Le concept est de laisser les légumes absorber tout le bouillon en touillant régulièrement.
♥ En fin de cuisson, on ajoute la crème fraîche, le foie gras... on sale, on poivre... ça sent bon... (si ça chlingue, c'est que vous avez forcément merdé quelque part... genre, vous avez malencontreusement fait tomber des tripes de Caen dans votre sauteuse)
♥ On rajoute au dernier moment et hors du feu les lamelles de truffe.
♥ Pendant ce temps-là à Vera Cruz, vous avez cuit vos feuilles de lasagnes (aucun souci, elles ne se collent pas entre elles à la cuisson)
♥ Pour des portions individuelles plus choupi, on peut utiliser un emporte-pièce pour tailler les feuilles de lasagnes. Genre feuille de lasagne + le bordel au chou + tranchounettes de magret fumé + éventuellement un peu de béchamel si vous êtes des gue-dins + feuille de lasagne... etc. Vous voyez le topo ; à vous de voir jusqu'où vos lasagnes vont grimper.
♥ Si on a vraiment renoncé à son régime Dukan pour une soirée, on peut ajouter un peu de fromage râpé et passer le tout au four quelques minutes.
♥ BAM on rajoute du magret fumé pour faire "hmmm jolie présentation Masterchef" et TA-DA, on peut bouffer rapidos-tranquillou (sans attendre que les feuilles de lasagnes cuisent 40 mn au four)

Pour finir, voici une petite vidéo de ma Kitchen Goddess, Nigella Lawson, qui prépare de chouettes lasagnes originales.
Et en plus, elle a des gros seins.
Ce qui n'a rien à voir avec les lasagnes, j'en conviens, mais c'est quand même sympa.