Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Food'Amour


Princesse Soso kiffe...ou pas

Fil des billets - Fil des commentaires

Votez-moi ! Votez-moi ! (prendre la voix de Djézonne lors de l'élection des délégués)

J'étais en train de mater "La vie de David GALE" (putain, ça me poursuit même à la maison) lorsque ma copine La Mite Orange m'a prévenue d'un truc trop chouette.

(Et si tu n'as jamais vu "La Vie de David Gale" avec l'excellent Kevin Spacey, la formidable Laura Linney et Kate Winslet (que je kiffe hein, mais moins dans ce film-là) (et que je kiffe encore moins dans la pub Lancôme Nu Absolu avec sa voix qui n'est pas sans rappeler un mix de Nicoletta dans un film porno de 1977) je te conseille chaudement de le regarder un paquet de kleenex à portée de main) (le film avec Kevin Spacey hein pas le film porno de 1977)

Tu vas me dire que je chie dans la colle (expression étrange soit-dit-en passant) parce que ça fait une semaine que je n'ai pas craché mes tripes et mon vernis pailleté sur ce magnifique blog qui, accroche-toi à ton tanga Agent Provocateur, est en lice pour le Grand Prix des Blogueuses ELLE 2011. Même que j'ai mis une petite bannière à droite =======================>

C'est un peu trop cool parce que :

  • 1. Je n'ai rien demandé en amont et BAM ça fait un peu plaisir dans mon p'tit coeur.
  • 2. Il y aura 13 gagnants : le blog désigné par le jury dans chacune des douze catégories et le blog plébiscité par les internautes.
  • 3. À la clé, un appareil photo choupi à gagner, une parution dans ELLE et un dîner en tête-à-tête avec Jude Law, Kyan Khojandi et Pierre Bénichou.

Lorsque tu votes, il faut donner une adresse mail qui te permettra de confirmer ledit vote. Une manip' de plus qui permet de limiter les fraudes à la con des nanas qui vont avoir 400 votes en l'espace de quatre secondes grâce à des trucs de geek que seul Sheldon Cooper et Howard Wolowitz peuvent connaître ♥

On peut voter (aka VOUS DEVEZ VOTER) (prendre la voix de Himmler) une fois par jour, tous les jours, jusqu'au 2 décembre :-D

MERCI ♥♥♥

(Je ne voudrais pas avoir l'air d'insister hein, mais cette expression "chier dans la colle" me perturbe beaucoup) (surtout que je suis en train de visualiser la scène)

00000000elleblog.jpg


Comment j'ai failli mourir dépecée (mais en fait non tout va bien)

Je sais.

Ça fait plus d'une semaine que je n'ai rien écrit sur ce blog.

Mais j'ai une EXCUSE.


00000000excuse.jpg

(Cette blague pourrie vous a été offerte par l'ADBPNA : L'Amicale Des Blagues Pourries Non Assumées)


Le mardi matin, c'est trop de la balle, je commence à 9h, ce qui signifie que je peux dormir jusqu'à... 7h30 WOUHOU !!!

Mais mon Seigneur et Maître commence à 8h donc il se lève à 6h30 et comme on fait un peu dodo dans le même lit, généralement, il me réveille, donc PAS WOUHOU.

Mais du coup, j'ai tout plein de temps pour me poupougner la gueule, utiliser goutte à goutte mon MERVEILLEUX échantillon d'après-shampooing Fekkai qui coûte une blinde MAIS qui me donne une crinière de fée, et bafrer des Chocapic devant au choix, un reportage sur la pédagogie différenciée dans les Îles Tonga ou Sous le Soleil (mais en ce moment, c'est nul, c'est rien que des épisodes gnangnan avec Jessica qui s'amourache de Paolo Lorenzi, le prince milliardaire qui deviendra un repris de justesse puis un ersatz de prêtre Gilbert avec une moto, un blouson en cuir mais sans l'option "je fais goûter ma Chupa Chup's aux enfants de choeur").

Vers 7h30, mon Seigneur et Maître me roule une pelle, fait une caresse à Chatondamour, et tel Christophe Hondelatte, il enfile sa veste en cuir, prend un air contrit et quitte le plateau la maison pour rejoindre les C² (Choupis et Consanguins) en fredonnant ♪Dr House c'est pas Mickey Mouse♫

Je prends ma douche (je suis une jeune femme propre) et je glande sur le lit en espérant que mes cheveux sècheront par magie (je suis une jeune fille naïve) tout en envoyant des sms à mon Poppy (je suis une jeune fille moderne).

Dix minutes s'écoulent et je ne peux que constater que ma tignasse est aussi trempée que l'entrejambe de la plupart de mes copines quand Jude Law fait "ouh-ouh-ouh" au téléphone, dans la pub Dior.

Je sors mon sèche-cheveux Calor Puissance de folie qui pèse trois tonnes (très pratique à glisser dans un sac de voyage donc).

Je suis assise devant ma psyché, le cheveu à demi-sec, à me demander si je prends le fard "Vorpal" de la BOS Alice in Wonderland ou le "Money" de la BOS NYC ou le aqua cream gris de MUF (je sais que là, j'ai déjà perdu un tiers de mon lectorat qui ne sait foutrement pas ce qu'est une BOS ou MUF :D )

Mon Chatondamour de 6 mois est allongé à côté de moi et me lance son regard numéro 8 qui signifie "prends le Vorpal, il est plus doux et grouille-toi car j'ai envie de jouer et de te niaquer la main en agitant mes petits petons qui te font craquer".

Je commence à estomper mon petit Vorpal avec un pinceau à poils synthétiques (Chatondamour a un goût très sûr en matière de make-up, effectivement le Vorpal est sobre, doux et s'accorde parfaitement avec ma tenue et mon vernis à ongles) lorsque je vois les oreilles de mon félin (et je ne parle pas de ma chatte) se dresser.

J'entends du bruit également. Le bruit d'une porte qui couine. Le bruit de pas rapides.

Y A QUELQU'UN DANS LA BARAQUE.

J'imagine déjà un medley de Emile Louis, Hannibal Lecter, Guy Georges, Michel Fourniret et Charles Manson tout émoustillé à l'idée de violer/torturer/dépecer/poignarder/empaler (inutile de rayer la mention inutile, dans la mesure où il n'y en a pas) une jeune nana inoffensive, à demi à poil devant son miroir avec un seul oeil Vorpalisé.

Je tends l'oreille tandis que Chatondamour fait le gros dos. OH PUTAIN, je ne me fais pas de gros film, IL Y A BIEN UN INTRUS DANS MA MAISON ET IL VA ME BUTER.

Le silence s'installe dans la maison à l'instar des miquettes dans mes intestins. SUPER. On va me retrouver assassinée dans une diarrhée qui fera la une des journaux.

00000000journal.jpg

Je me drappe dans ma dignité et dans un paréo et je saisis mon sèche-cheveux de trois tonnes en guise d'arme de poing.

Je me faufile lentement en haut de l'escalier. Le silence est aussi lourd qu'une blague de Jean Roucas.

Je regarde Chatondamour un doigt sur les lèvres, lui indiquant discrètement de ne pas faire de bruit s'il veut un jour pouvoir rebouffer du Sheba goût foie gras truffé. C'est à ce moment précis que Chatondamour a dévalé l'escalier en mode foufou.

J'imagine déjà le cambrioleur consanguin étrangler mon Chatondamour et je me lance à sa poursuite, mon sèche-cheveux à la main (faut que je pense à aller à la préfecture pour demander mon port d'arme, moi, au fait).

Je descends dans le salon comme une furie.

Personne.

MAIS JE REMARQUE QUE LE PETIT TIROIR DE LA CONSOLE DE L'ENTRÉE EST ENTR'OUVERT.

ALORS QU'IL EST TOUJOURS SOIGNEUSEMENT FERMÉ.

(Et par console, je ne parle pas d'une Wii ou d'une PS3 hein)

Je commence à invectiver le voyou qui a peut-être essayé de piquer des trucs dans la console de l'entrée... auquel cas, il a récupéré le dépliant de sushi-bars, le carnet de santé de Chatondamour ET MES CLÉS DE BAGNOLE (prendre la voix de Laurent Baffie).

Un bref regard à la fenêtre me permet de checker que ma Twingo est toujours là.

Chatondamour s'élance sur son meilleur ami : le Sopalin, afin de le protéger.

Je passe en revue toutes les pièces de la maison en hurlant et bondissant, dans l'espoir d'effrayer le violeur récidiviste porteur de syphilis avec mes cris hystériques et mon sèche-cheveux qui, de loin, ressemble à un gros pistolet bizarre. J'espère que le violeur récidiviste porteur de syphilis et de morpions est myope.

Pas de violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions et de staphylocoques dorés à l'horizon.

Il a dû s'enfuir.

(sans aucun doute impressionné par mes grandes qualités de self-défense)
(je n'ai aucun mérite, j'ai un jeu de boxe sur la Wii et je suis la reine du Nunchuk)

J'entends certains murmurer d'un ton condescendant : "Nan mais elle hallucine la meuf, y avait personne dans la baraque"

NAN MAIS JE M'INSURGE. QUE NENNI DE CHEZ QUE NENNI. Il y avait bien un intrus dans ma maison, rapport à ce petit tiroir entr'ouvert, rapport à la poignée de porte encore chaude (je suis très observatrice), rapport AUX TRACES DE PAS DEVANT LA PORTE D'ENTRÉE du violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions, de staphylocoques dorés et apparemment de chaussures sales et boueuses.

J'hésite à emmener Chatondamour avec moi au collège. Est-il vraiment en sécurité ici ? Est-ce que le violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions, de staphylocoques dorés et apparemment de chaussures sales et boueuses, ne serait pas ZOOPHILE de surcroît ?!

En plus, je pourrais me servir de Chatondamour, mon tigre de combat (prendre la voix de Musclor), pour mater les élèves récalcitrants : "ATTAQUE MANOLITO ! VA LUI GRIFFER LES COUILLES mains"... sachant qu'en général Chatondamour ronronne tout le temps en prenant des airs de Chat Potté.

Je re-vérifie deux cents fois la maison (toujours armée du sèche-cheveux), je finis de me vorpaliser les yeux (le pinceau dans une main, le sèche-cheveux dans l'autre), je re-vérifie deux cents fois la maison (armée d'un sèche-cheveux ET de mon couteau à sushi qui PUTAIN coupe trop bien) (j'ai hésité avec le couteau en céramique qui lui aussi est bien tranchant alors qu'on ne dirait pas quand on le voit comme ça, mais quand on met son doigt sous la lame pour rigoler, bah en fait on ne rigole plus du tout, rapport au sang)

Je ferme soigneusement à clé la maison en espérant ne pas y enfermer le violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions, de staphylocoques dorés et apparemment de chaussures sales et boueuses, zoophile à ses heures.

Je check ma Twingo en me disant que peut-être le violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions, de staphylocoques dorés et apparemment de chaussures sales et boueuses, zoophile à ses heures, s'est caché dans le coffre ou sur la plage arrière pour me dépecer.

Rien dans ma Twingo. Le violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions, de staphylocoques dorés et apparemment de chaussures sales et boueuses, zoophile à ses heures aime sans doute les grosses bagnoles (pour compenser sa - j'espère- petite bite) (si c'est pour se faire violer sauvagement, autant que ça soit par onze centimètres) et ça tombe bien, mes voisins ont un gros Hummer moche (mais je ne connais pas la taille de la bite de mon voisin).

Je démarre façon Thelma et Louise, et je file vers le bahut, en espérant que Chatondamour pourra s'en sortir (j'ai laissé le sèche-cheveux en évidence dans la chambre afin qu'il puisse se défendre).

J'arrive au collège telle une survivante de la Shoah. Je m'attends à ce que les gens me disent "oh... mais tu as les joues creusées toi, tu es toute pâle...". Mais les gens ne me disent rien (les gens ne sont pas observateurs, que voulez-vous).

Je fais cours avec une bravitude exemplaire. Les élèves ne se doutent pas que leur enseignante a failli périr dans d'atroces souffrances.

À la récréation, je commence mon show, expliquant à mes collègues la sombre, sombre, sombre histoire du sèche-cheveux Calor qui a failli servir d'arme pour défoncer le crâne d'un violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions, de staphylocoques dorés et apparemment de chaussures sales et boueuses, zoophile à ses heures.

Mon Seigneur et Maître arrive alors en salle des profs et j'hésite à me jeter dans ses bras façon Angélique Marquise des Anges quand elle retrouve Joffrey de Peyrac après avoir été enlevée, violée et vendue au Marché des esclaves de Candy.

Je lui conte mon histoire, en espérant voir poindre des larmes de soulagement dans ses yeux.

En guise de larmes, mon Seigneur et Maître m'adresse un petit air goguenard qui me laisse perplexe. Genre il ne se foutrait pas un peu de ma gueule, par hasard Balthazar. Il y avait bien quelqu'un dans la maison. Quelqu'un qui voulait sans aucun doute voler l'écran plasma, la Wii, le portable, ma collection de vernis et mon petit sac Dior acheté avec mon premier salaire quand j'ai bossé à l'OFUP.

Seigneur et Maître : "Mais ma chérie, c'est MOI qui suis revenu, quelques minutes après mon départ. J'ai fait demi-tour car je me suis aperçu que j'avais toujours tes clés de voiture dans ma veste"

Moi, dubitative : "Tu veux dire que c'est toi le violeur récidiviste porteur de syphilis, de morpions, de staphylocoques dorés et apparemment de chaussures sales et boueuses, zoophile à ses heures ???"

Seigneur et Maître : "Exactement !"

Moi, presque déçue : "Ah :-| "



Voilà, voilà, voilà...




Bref.

Bref je suis allée à Sephora.

J'étais partie dans l'idée de d'acquérir un vernis bleu parce que le bleu c'est tendance, c'est choupi et en plus, il ira trop bien avec ces boucles d'oreilles trop belles que je n'ai pas encore achetées.
Je suis entrée dans le magasin en souriant au vigile parce que 1. je suis polie et 2. il ressemble à Arnold (de Arnold et Willy) avec 50 cm de plus et 10 kilos de moins. Bon, il s'avère que je me suis plantée et que ce mec n'était pas du tout vigile mais commercial et qu'apparemment, il avait pris mon sourire poli pour une invitation à visiter ma chatte.
Après l'avoir éconduit en lui promettant que dès que mon chancre mou et ma verrue génitale seraient guéris, j'utiliserais son 06 pour effectuer un 69, je me suis approchée du stand Benefit aka mon habitat naturel.
Une "Conseillère maquillage" peinturlurée de glitter des sourcils au menton est arrivée... elle m'a regardée, je l'ai regardée, elle m'a dit "Est-ce que je peux vous renseigner ?", je lui ai répondu "Non merci Va te faire foutre et profites-en au passage pour utiliser ce qu'on appelle communément un pinceau estompeur", elle m'a regardée, je l'ai regardée, elle a souri, j'ai souri, on avait l'air de deux connes qui ne savent pas se dire au revoir. Comme je suis moins conne, j'ai arrêté de sourire la première et je suis allée me perdre dans les jardins de Babylone aka le stand Urban Decay.

00000000palette.jpg

Et là. Rencontre. La palette célébrant les 15 ans de Urban Decay est là sous mes yeux. Cette palette sur laquelle j'ai semi-crachée ces dernières semaines, décrétant à qui voulait l'entendre que putain elle était trop belle sa race MAIS qu'elle ne contenait quasi aucun nouveau fard et que par conséquent, je n'allais certainement pas tomber dans ce pathétique mercantilisme qui consiste à accumuler des palettes trop funky qui feront sans aucun doute doublon avec le mètre cube de maquillage régnant dans ma chambre sous le regard blasé mais tout de même parfois incrédule de mon Seigneur et Maître.

J'ai regardé la palette, elle m'a regardée, je l'ai regardée et j'ai vu que, en fait, SA MÈRE LA PUTE, elle n'était composée QUE de fards INÉDITS, très légèrement différents de ceux que je possédais déjà. Elle m'a regardée et elle a vu que j'étais faible comme Émile Louis dans une classe UPI. Je l'ai regardée, elle m'a regardée, j'ai détourné le regard et elle en a profité pour sauter dans mon panier.


Bref, je suis allée à Sephora.




00000000kyan.jpg



Ma play-list de la rentrée ♥

Plonger dans un tourbillon de sons pour ne plus entendre les termes de "Rentrée", "Rigueur budgétaire", "emploi du temps" et autres trucs déprimants qu'on lit partout (sauf dans Le Journal de Mickey ♥)

Patrick Watson, parce que putain ♥ LOVE ♥ Son album "Wooden Arms" est une tuerie auditive. Genre nan mais comment ça fait trop de bien à mes oreilles encore protégées des cris et râles d'élèves déchaînés qui ont bien rechargé leurs batteries pour bien décharger les nôtres dès lundi.
Patrick Watson vient du pays de Céline Dion sauf qu’il a eu l’excellente idée de faire du rock et pas de la soupe guimauve à base de notes tenues pendant 16 secondes et de déclarations gerbantes à propos de croûtes d’accouchement (Céline Dion donne envie d’être stérile) (et sourd). Patrick Watson a donné son nom à son groupe qui s’appelle en fait, pour de vrai « Patrick Watson and The Wooden Arms » mais c’est un peu chiant et long comme nom. (« M » a tout compris ♥).






Et même que c'est lui qui chante ce truc qui rend mes tripes parkinsoniennes...





CocoRosie ♥ parce qu'une couverture d'album featuring des licornes qui vomissent et s'enculent ne peut pas foncièrement être mauvais.




Parce que les Brigitte sont inévitables...




La sombre, sombre, sombre histoire du petit colis UPS

Mardi 28 juin 9h02 : je surveille le brevet avec mon petit Netbook Hello Kitty qui est somme toute sobre, discret et de bon goût.

0000000hklaptop.jpg

Mardi 28 juin 9h14 : je m'ennuie grave. Facebook et YouTube sont bloqués au bahut (donc je ne peux pas mettre des vidéos de Jackie Quartz sur le mur de mes amis).

Mardi 28 juin 9h15 : Je pourrais en profiter pour préparer ma progression annuelle pour l'année prochaine.

Mardi 28 juin 9h15''05 : Mouaaaahhhhh la bonne blague !

Mardi 28 juin 9h17 : Je pourrais en profiter pour jeter un coup d'oeil aux soldes Sephora et commander des produits indispensables comme un 4ème mascara ou un énième fard à paupières taupe.

Mardi 28 juin 9h19 : Ah ouais. C'est DEMAIN les soldes. Et puis je dois être sage. J'ai des impôts à payer (prendre une voix pas du tout convaincue)

Mardi 28 juin 9h21 : Nan, c'est décidé. Pas d'achat sur internet. Je ferais mieux de faire des trucs constructifs et épanouissants comme passer dans les rangs en jetant un coup d'oeil sur les copies des bons élèves avant de leur adresser un regard désespéré ambiance "oh la la... t'es complètement hors-sujet mon bichon, tu vas planter ton Brevet grave... Heureusement, il reste des places pour le BEP Morgue".

Mardi 28 juin 9h22 : Il faut dire que je n'assume pas vraiment sortir mon Biba pendant que les élèves planchent sur Romain Gary.

Mardi 28 juin 9h23 : je vois que mon collègue lit un bouquin méga alléchant, genre le mec qui a écrit ça a tout compris. Un livre intello sur la sous-culture. Tout pour me plaire, donc.

0000000philoserie.jpg

Mardi 28 juin 9h28 : Amazon me remercie pour ma commande et m'informe que les deux bouquins arriveront le 1er juillet.

Ouais. Deux. Je sais.
J'ai feuilleté le bouquin de mon charmant collègue (qui me lit, donc j'en profite pour lui faire un super gros KIKOOLOL ♥ Fred (et bisous à Manon)) et BAM j'ai bien kiffé ma race. Genre comprendre Spinoza grâce à Bree, Gabrielle et Lynette, je dis "WTF comment ça déchire tout". Et acheter un livre pour se cultiver, ça n'est pas vraiment du shopping, c'est de la survie intellectuelle et de la mauvaise foi. Le souci, c'est qu'Amazon me connaît bien, le saligaud. Et du coup, plutôt que de me proposer des bouquins qui ne m'intéresseront pas, genre "Le tuning à travers les âges" ou une biographie de Véronika Loubry... il me met sous le nez des trucs qui ont l'air trop bien dont LE DERNIER SOPHIE KINSELLA.

0000000kinsella.jpg

Et moi, la saga Shopaholic, je l'aime d'amour ♥♥♥ (sauf le tome "Shopaholic and Sister" que j'ai pas vraiment kiffé, genre j'ai même sauté des pages parce que j'avais trop deviné la fin) (je suis quelqu'un de très intelligent) (genre dans Arabesque, ça m'arrive de deviner AVANT Jessica qui est le meurtrier) (et non, il ne s'agit pas forcément d'une rediffusion).
J'ai commencé à lire les aventures de Rebecca Brandon (née Bloomwood) lorsque je vivais en Angleterre et grâce à elle, j'ai découvert les chaussures LK Bennett, Vera Wang et les sushi. Autant vous dire que Rebecca Brandon (née Bloomwood) est relativement responsable de ma situation financière aka "économiser au cas où le lave-linge nous lâche ?! ah ouais ? putain, c'est un concept intéressant sur lequel je devrais sérieusement me pencher".

C'est de la "Chick Lit" MAIS c'est bien écrit, c'est drôle et c'est hyper jouissif de lire la version amplifiée de mon côté futile. En revanche, je ne sais pas comment c'est traduit car bien évidemment, je les lis en anglais dans le texte (prendre une voix de crâneuse).

Mardi 28 juin 9h36 : J'en profite aussi pour acheter un kit mains libres de folie et un Bumper pour mon iPhone sur l'Apple Store. Deux semaines de délai pour la livraison. Pas grave, Octave.

Mardi 28 juin 9h54 : Mendy a retourné sa feuille et compte ses faux ongles en soupirant. J'ai songé lui lancer un regard pédagogue hyper Pascalien (le Grand Frère hein, pas le philosophe) ambiance : "vas-y, comment tu ne vas pas gâcher tes chances d'avoir cet examen fastoche, tout ça parce que tu n'as pas compris que le texte de Romain Gary parlait du besoin d'humanité et de dignité dans un univers résigné proche du règne animal... allez, retrousse tes manches (enfin... retrousse ton bustier rose à dentelle) et fais un truc que tu ne fais que trop rarement : RÉFLÉCHIS)"... mais en fait, je me suis rappelée que Mendy n'a RIEN branlé depuis son arrivée au collège (excepté Bryan selon les rumeurs) et qu'elle ne connait pas la différence entre futur et conditionnel.

Mardi 28 juin 10h15 : Ouaiiiiiiiis c'est l'heure de la dictée !!! Je découvre AVEC HORREUR que le mot "ACQUITTER" doit être DONNÉ aux élèves car tu comprends, c'est un mot trop difficile pour des adolescents en classe de 3ème :-| Ah ouais. OK. Quoiqu'on ne m'enlèvera pas de l'idée que Djézonne ou Bryan savent déjà ce que "acquitter" veut dire, rapport à l'entretien avec leur avocat au sujet de la petite Coraline qui finalement était bien consentante.

Mardi 28 juin 10h27 : CINQ élèves sur les 20 de la salle n'ont pas recopié CORRECTEMENT le mot "acquitter" écrit lisiblement au tableau :-| Soit UN QUART du groupe. Bingo. Mes yeux pleurent des la(r)mes de rasoir destinées à trancher leurs carotides ignares.

Mercredi 29 juin 10h27 : Vingt-quatre heures plus tard. "Même lieu. Même endroit" (comme dirait Evelyne Leclerq). Sauf que là, c'est l'épreuve d'histoire-géo aka le moment surréaliste où les élèves racontent des trucs merveilleux :

  • "Les rats de marais menacent le Japon avec les tsounamy"
  • "Sur le plan géographique, le Japon est un groupe d’îles et ne peut donc s’étirer sur d’autres continents"
  • "Au Japon, on trouve plein de chinois et de manga"
  • "Pétain contrôle l’État, il exerce tous les pouvoirs et dispose des forces armées. C’est un peu comme notre président aujourd’hui"
  • "Sur la photo on voit Staline qui sert la main à Vichy" (NDLR : il s'agissait d'une photo représentant Hitler et Pétain, donc)
  • "L'océan Méditerranéen et le canal d'Ipanema" (♫ Tall and tan and young and lovely, the girl from Ipanema goes walking... ♫)

Mercredi 29 juin 10h48 : Putain, mais le mec qui a fait les sujets d'histoire-géo s'est apparemment dit que ça serait fun de faire dessiner la carte du Brésil des repères géo par son fils de quatre ans et demi.

0000000cartebresil.jpg

Jeudi 30 juin 13h02 : "Amazon vous informe que votre commande a été expédiée et sera bien livrée vendredi 1er juillet. Amazon vous remercie de votre confiance"

Vendredi 1er juillet 14h22 : Je termine un petit Cluedo avec les 8 élèves présents dans tout le bahut en me délectant à l'idée de trouver deux bouquins dans ma boîte aux lettres. Ça sent bon les vacances ♥

Vendredi 1er juillet 16h42 : IL N'Y A RIEN DANS MA BOÎTE AUX LETTRES !!!

Samedi 2 juillet 18h36 : Mon Seigneur et Maître m'informe qu'il n'y a TOUJOURS RIEN dans la boîte aux lettres !!!

Lundi 4 juillet 18h58 : Message sur mon répondeur... "Princesse Soso, bonsoir. Je suis Nathalie de chez UPS et nous avons un souci quant à la livraison d'un colis vous concernant. Veuillez nous rappeler à ce numéro évidemment surtaxé et voici le numéro de référence de votre colis que je vais dire une seule fois très très vite, histoire de bien vous faire chier : 45WB125897PD627700. Merci de nous rappeler au plus vite"

Lundi 4 juillet 19h01 : "UPS bonjour. Cet appel vous sera facturé 1€34 puis 0.12€ par minute à partir de ce bip sonore. Veuillez appuyer sur la touche # de votre clavier. Si vous avez déjà reçu un avis de passage, le chauffeur repassera le lendemain, il est inutile d'appeler pour demander un second passage dans la même journée et il n'est malheureusement pas possible de déterminer un horaire précis. UPS bonjour. Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 19h. Merci de nous rappeler ultérieurement"

En ce jour d'indépendance américaine, j'encule UPS ♥

Mardi 5 juillet IMPOSSIBLE DE JOINDRE UPS :-|

Mercredi 6 juillet IMPOSSIBLE DE JOINDRE UPS (bis)

(J'ai l'impression que mes deux livres sont un peu les Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier de la littérature)

Jeudi 7 juillet 10h04 : LE DIALOGUE DE L'ANNÉE (après VINGT-SIX MINUTES d'attente sur du Jean-Michel Jarre)

Voix relativement inaudible rapport à l'accent issu d'un pays non-déterminé du tiers-monde dû à une délocalisation aussi économique que capitaliste : "Bonjour, ici Nathalie à votre écoute, en quoi puis-je vous aider ?"

Princesse Soso : "Bonjour, je suis Princesse Soso et j'ai reçu un appel d'UPS concernant un problème d'adresse de livraison pour mon colis que j'aurais dû recevoir le 1er juillet. Je vous donne la référence du colis... 45 WB 12 58 97 PF 62 77 00" (prendre une voix polie, intelligible et relativement lente)

Voix relativement inaudible rapport à l'accent issu d'un pays non-déterminé du tiers-monde dû à une délocalisation aussi économique que capitaliste : "Il faut 18 caractères madame et vous donnez que 16"

Princesse Soso : "nan putain, je t'ai bien donné les 18 et en plus, je me suis efforcée d'articuler comme une malade alors on recommence :-| 45 W comme... euh... Wagon...

Voix relativement inaudible rapport à l'accent issu d'un pays non-déterminé du tiers-monde dû à une délocalisation aussi économique que capitaliste : "Avec un V comme Wagon... "

Princesse Soso : " :-| Ou alors un W comme Wagon :-| "

Voix relativement inaudible rapport à l'accent issu d'un pays non-déterminé du tiers-monde dû à une délocalisation aussi économique que capitaliste : "Ah excusez-moi madame, je ne parle pas bien du français"

Princesse Soso : Sans blague Je reprends... B comme Bordel de merde Bernard, 12... 58... 97... P comme PROUT Papa, F comme Foutage de gueule François, 62... 77... 00"

Voix relativement inaudible rapport à l'accent issu d'un pays non-déterminé du tiers-monde... bref, Nathalie, quoi : "Merci. Je vérifie. Ah votre référence correspond à pas de colis"

(Bruit d'une corde qui se balance sur la poutre de mon salon)

S'en suit QUATRE sessions de répétition dudit code de référence qui aboutissent à QUATRE "désolée, votre référence correspond à pas de colis" :-|

Nathalie : "Peut-être vous avez mal noté la référence du message ?"

Princesse Soso : "Je suis méga sûre de moi. Genre j'ai écoute environ 10 fois le putain de message de votre collègue qu'elle a dû s'amuser à réciter en fast-forward et je l'ai fait écouter à mon Seigneur & Maître et à mon Poppy et à ma mère. Mais je ne vais pas me marinelepeniser en disant qu'entre QUATRE personnes dont la langue maternelle est le français et vous, qui avez un petit souci de préposition et de syntaxe... le choix est vite fait..."

Nathalie : "Désolée, je peux pas vous aider. Bonne journée madame"

Princesse Soso : "Ehhhhhhhhhhhhhhhh !!! nan mais j'ai envie de dire STOP in the name of love ♫ Comment je fais pour récupérer mon colis ?"

Nathalie : "Biiiip - Biiiip - Biiiip"

:-|

Je contacte Amazon pour chouiner et geindre. Comment la vie, c'est rien qu'une pute sans patrie (à côté de mes problèmes, le conflit israëlo-palestinien, c'est de la gniogniotte). Amazon, c'est rien que des gros choupis qui sont parvenus à me donner la bonne référence de colis. Genre c'était pas un B mais un V comme Wagon :-/ et genre nous sommes tous formels, c'était clairement un B dans le message vocal.

Du coup, je rappelle Nathalie avec un petit discours préparé à base de "nan mais tu m'as raccroché à la gueule alors que je venais de débourser 10 euros juste pour t'entendre me dire que tu n'avais pas entendu/compris/assimilé ma fausse référence et en plus j'ai la preuve que ça n'est pas moi qui ai besoin d'une prothèse audika mais ta collègue qui doit probablement sortir de SEGPA et qui n'est pas très fortiche en alphabet", mais, bien évidemment, je n'ai pas retrouvé Nath'... et une autre voix inaudible rapport à l'accent issu d'un pays non-déterminé du tiers-monde dû à une délocalisation aussi économique que capitaliste a pris le relais. Appelons-la Nathalie2. Après avoir répété deux fois la référence "car moi pas parler très bien du français", Nathalie2 a mis le doigt sur le problème.

Nathalie : "Le chauffeur s'est trompé et a mis le mauvais code postal dans son GPS, il a pas trouvé l'adresse"

Princesse Soso : "Mais j'avais laissé mon numéro de portable en cas de souci de livraison justement... Pourquoi n'a-t-il pas appelé ?"

Nathalie : "Le chauffeur s'est trompé et a mis le mauvais code postal dans son GPS, il a pas trouvé l'adresse"

:-| elle a buggé ou quoi ?!

Nathalie : "Je mets le bon numéro de code postal et je demande la livraison pour lundi 11 juillet"

Princesse Soso : "11 juillet ??? Et pourquoi pas le 32 août 2014 pendant qu'on y est ?! Je paye un supplément de folie pour pouvoir profiter de mes petits bouquins le plus vite possible (je suis PROF, je suis patiente de septembre à fin juin, après, je deviens un monstre capricieux qui se roule par terre à la moindre contrariété) (vous m'auriez vu tout à l'heure au supermarché quand je me suis aperçue qu'il n'y avait plus de packs de cannettes de Gini), je suis en train de niquer mon forfait SFR et par conséquent, y a sacrément intérêt à me livrer DEMAIN à l'heure qui me plaira dans la mesure où UPS a commis deux erreurs et que si on était dans un épisode de Melrose Place, je vous attaquerais en justice pour le préjudice moral subi et je coucherais avec Michael Mancini dans sa maison sur la plage (avant d'aller piquer une tête dans la piscine avec Amanda)"

Nathalie : "Je vais donner au chauffeur le numéro de portable à vous et il appellera pour dire à quelle heure il passe demain"

YIIIIIPPPEEEEEE !!!

Jeudi 7 juillet 16h18 : Je suis sous la douche et mon portable sonne. Damned. Too late.

(Oui, en vacances, je me douche à 16h18) (je ne vois pas où est le problème) (Soyez contents, je me douche, c'est déjà ça... C'est pas comme certains agriculteurs de L'Amour est dans le Pré qui disent prendre une douche tous les 5 jours)

Jeudi 7 juillet 16h26 : J'écoute le message provenant d'un numéro masqué... "Mam' Soso bonsoir, je suis le chauffeur UPS et je vous appelle pour la livraison de votre colis. Je ne sais pas quand je peux passer, je suis déjà bien chargé. Rappelez-moi sur mon portable pour qu'on trouve un créneau. Bonne soirée, au revoir"

Trop choupi ce chauffeur. Ça aurait été encore plus choupi S'IL M'AVAIT LAISSÉ SON NUMÉRO DE PORTABLE, putain de bordel de merde de sa race de pute à matelot.

Vendredi 8 juillet 12h08 : DING-DONG voilà vot' colis.

Vendredi 8 juillet 12h09 : Je suis à une phalange de tailler une pipe au chauffeur (mais deux choses m'arrêtent : sa salopette aussi sale que ses dents et mon Seigneur et Maître qui a un polo Ralph Lauren aussi propre que sa bite)

Mercredi 13 juillet 8h42 : Mail d'Apple m'informant que suite à un problème d'adresse, mon colis n'a pas pu être délivré par UPS :-|



OH PUTAIN




0000000posteups.jpg


- page 2 de 18 -